Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/03/2008

Le plat pays qui est le mien

cette note a été écrite sur un coup de tête sans être relue ni bien structurée. je l ai donc supprimée mais mon autre note qui dit exactement la même chose mais est un peu plus approfondie au niveau de l idée.

j attends sincèrement des réactions. je vous donne le lien :

http://leplatpaysquiestlemien.blogs.lalibre.be/archive/20...

04:20 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Bravo, c'est cette Belgique dont nous devrions tous rever et que l'on devrait construire.

Écrit par : Olivier | 07/03/2008

des paroles justes.... aujourd'hui ! Il faut pour commencer comprendre qu'hier n'a rien à voir avec maintenant. Un seul exemple qui va suffire à tout extrapoler; il y a 20 ou 30 ans, j'aurais eu l'occasion de vous lire, de vous répondre ?? Où en était la technologie, la facilité des contacts, des déplacements. Plus globalement, être conscient que l'autre existe avec ses différences. Pourquoi faire, le cas échéant ? En reculant de quelques dizaines d'années, on constate que la vie de chaque jour est tout autre. Beaucoup moins de possibilités de "s'élargir" et des occupations journalières plus contraignantes. Pour le plus grand nombre, l'autre étant loin quel intérêt à "perdre" du temps à m'en préoccuper. J'ai déjà assez problèmes dans la vie de chaque jour. Si je ne me préoccupe pas de l'autre, pourquoi m'ouvrir à sa culture...à ce qu'il est ?Il faut avoir connu cette période (et c'est mon cas) pour en avoir une vision globale. Alors, ce qui semble ineptie ce jour devient d'une imparable logique avec le recul. Vous êtes de la génération qui doit créer l'ouverture, la recherche dans un premier temps du consensus avant de devenir une unité. C'est en tout cas ce que je souhaite. Mais attention de ne pas vous laisser instrumentaliser par la génération qui vous précède et qui elle a été éduquée à la gestion conflictuelle pour l'éloignement plutôt qu'au rassemblement. Il y a un siècle, il n'y avait pas grand problème entre flamands et wallons , il y avait trop peu de contact; s'en est suivi une période, après la 2me guerre, où les techniques ont explosées, et alors l'autre est devenu plus proche. Mais le problème, cet autre avait une façon de voir, d'être, différente. Pourquoi devrais-je changer ? Pourquoi pas lui ? Et puis ses préoccupations je les juge puériles, alors que lui ne fait pas cas de ma vision des choses. J'ose espérer que nous vivons la fin de ce conflit obscur et que votre génération aura la sagesse de faire table rase du passé, pour regerder ensemble dans la même direction. Sinon c'est la fin de la Belgique.... et tous seront perdants. Il sera trop tard; quand le vin est tiré il faut le boire !

Écrit par : Guy FISCHER | 07/03/2008

Les commentaires sont fermés.